dimanche 5 décembre 2010

Comment écrire un bon article sur votre blog : le plan en 4 étapes

J'écris cet article sur le canapé d'une amie, à Cluj-Napoca (Roumanie), le 3 déc.
Vous êtes nombreux à m'avoir demandé davantage d'articles sur l'écriture. C'est un sujet qui revient souvent dans les réponses à ce sondage.

Voici un plan en 4 étapes qui peut vous aider à rédiger des articles efficaces et agréables à lire.


 

Étape 1 : définissez un objectif

Quelle idée voulez-vous transmettre dans votre article ?
Limitez-vous à un angle ou à un point précis. Si le sujet est trop vaste, écrivez plutôt une série d'articles, qui traitent chacun d'un aspect différent.
Le contenu de chacun de vos articles doit résoudre un problème vécu par vos visiteurs. Mettez-vous à leur place, et demandez-vous : "qu'est-ce qu'il y a d'intéressant pour moi dans cet article, concrètement ?".
J'ai pour habitude de choisir un titre avant de commencer la rédaction d'un article. L'objectif, c'est de canaliser mon écriture autour d'un sujet précis. De me forcer à ne pas m'en éloigner.

 

Étape 2 : créez une structure

Avant de commencer à écrire, définissez un plan. Ce n'est pas très compliqué : il suffit de lister les points essentiels que vous allez développer.
Si vous utilisez des sous-titres, il suffit de les rédiger maintenant. Avant de vous plonger dans l'écriture de l'article.
L'introduction peut soit définir votre sujet (quoi, qui, quand, où, pourquoi ?), soit faire revivre le problème auquel vous allez apporter des solutions ("Vous avez passé des nuits blanches à essayer de faire fonctionner votre routeur... ?"), soit surprendre, interroger, ou choquer.
Vous pouvez rédiger votre introduction une fois l'écriture achevée. L'avantage, c'est que vous aurez une vision globale de votre article.

 

Étape 3 : rédigez comme si vous parliez

J'ai oublié quel auteur écrivait "Write drunk, edit sober", soit "Ecrivez bourré, corrigez lucide".
L'écriture suit le flux de votre pensée. Écrivez rapidement, comme si vous parliez. Ne revenez pas sur les erreurs ni sur les formulations. Vous aurez tout le temps pour le faire après. Profitez de ce moment pour canaliser tous vos efforts sur la créativité.
Ne vous censurez pas. Si tel mot est mal écrit, telle phrase maladroite, continuez. N'interrompez pas le flux de vos idées. Ne revenez jamais en arrière.
N'oubliez pas de respirer. L'écriture est comme une conversation : elle vit. Variez les longueurs de phrases. Utilisez des exemples. Illustrez vos propos avec des expériences que vous avez vécues. Tout simplement, faites comme si vous parliez à un ami.

 

Étape 4 : relisez et corrigez

Une fois l'écriture achevée, vous pouvez changer d'état d'esprit. Le créatif que vous étiez lors de l'étape précédente devient un correcteur, strict et rigide.
Relisez votre texte plusieurs fois. Lorsqu'une phrase vous semble tordue, prononcez-là à voix haute. Si elle sonne mal, modifiez-là.
C'est une bonne idée de séparer de quelques heures l'écriture et la relecture. Voire de quelques jours. Ou encore, de relire dans un autre lieu. Vous découvrirez davantage d'erreurs ou de mauvaises formulations, parce que vous aurez pris du recul.
Un auteur, dont j'ai aussi oublié le nom, conseillait de modifier la police de caractères et la couleur de fond de la page pour la relecture. J'ai essayé, et ça fonctionne. C'est une astuce simple qui permet de prendre un certain recul sur son texte, en le plaçant dans un autre contexte.
Avez-vous d'autres astuces à partager ?

Posté par Jean le 05 décembre 2010 

Répartition mondiale des moteurs de recherches, fin 2010

Répartition des parts de marchés des moteurs de recherche du quatrième trimestre

Cette nouvelle infographie vous présente de manière synthétique la répartition mondiale des moteurs de recherches en cette fin d’année 2010. Alors je vais vous laisser découvrir l’infographie en détails mais on peut voir sans grande surprise que Google domine le monde en terme de moteur de recherche sauf en Chine où Baidu est devant (normal vu les récents faits opposant les deux concurrents).

Choses intéressantes, on peut voir que Bing est loin mais loin derrière Google et surtout que les américains semblent un peu plus partager entre les acteurs présents, même si effectivement leur pays est bien plus gros que les autres pays concernés et que du coup, l’impact des divergences est plus important.

Un autre aspect qui peut aussi influencer le résultat, c’est la multitude de service que va proposer le moteur de recherche. En effet, Google, Bing ou autre possèdent de nombreux services connexes lui permettant de fidéliser l’utilisateur. Ainsi vous vous habituez à son fonctionnement, ses petites caractéristiques, ses fonctionnalités… vous restez fidèle aux services web développés par la marque. Vous allez même accorder plus d’importance à certains nouveaux services vous amenant un meilleur confort au lieu d’aller voir ailleurs, non?

Et vous quel moteur utilisez-vous? Utilisez-vous ses services connexes? Êtes-vous plutôt fidèle ou vous n’hésitez pas à switcher entre les différents services?


Source: WebIlus